06/02/2006

Va-nus-pieds!

D'ordinaire, je hais mettre des pantoufles. Je préfère marcher pieds nus. D'ailleurs, j'ai une anecdote de jeunesse à vous raconter. Ca m'a proprement traumatisée...

Je devais avoir 6 ou 7 ans. En ces temps (trop!) lointains, je faisais tourner ma maman en bourrique parce que je ne mettais jamais mes pantoufles, que je m'arrangeais très certainement pour les "perdre" voire les détruire. Le bras de fer entre la mère et la fille au sujet de cet objet symbole de civilisation était source de tension permanente au sein du doux foyer familial. Puis vint l'époque de la St-Nicolas. Evidemment, dans mon école, le grand Saint est venu aussi nous faire sa propagande prodiguer moult conseils si nous voulions recevoir les bonbons et les jouets tant convoités (en gros, ça se résume à "Soyez sages, obéissez à vos parents, sinon j'vous envoie le Père Fouettard et ça va chier, ptit morveux!").

Hem. Le grand Saint, donc, nous fit à tous sa petite leçon de morale. Puis nous passions les uns après les autres sur ses genoux pour la traditionnelle photo et la remise de quelque gourmandise ou jouet. Bénie soit cette époque où les mères de familles et les directeurs d'école pouvaient encore faire confiance en la nature humaine sans risquer de se retrouver avec une affaire de pédophilie sur les bras. Bref. Vint mon tour. Franche comme Artaban, je me hisse sur les genoux du grand bonhomme en rouge. Qui me roule des yeux effrayants et me sors : "Moi, je connais une petite fille qui ne met jamais ses pantoufles!!! Ce n'est pas bien!!!". HORREUR!!! CONSTERNATION!!!!! STUPEFACTION!!!!!! Ainsi, on ne m'a pas menti! Ce vieux filou voit tout et sait tout!!! DAMNED, je suis faite! Finis, les espoirs de cadeaux au matin du 6 décembre. Telle la dernière des criminelles, je suis condamnée aux flammes de l'enfer pour ce crime horrible qu'est le plaisir de se balader pieds nus, telle une sauvageonne impie...

Penaude comme jamais, je redescends sur le plancher des vaches et cours chercher le réconfort maternel. En fait, ce que j'ignorais à cette époque, c'est que j'ai couru droit dans les bras de la traitresse qui avait fomenté cette conspiration... Ce jour-là, dans mon école, le grand Saint était représenté par un délégué, puisqu'il ne pouvait se rendre en personne dans toutes les écoles du royaume, évidemment. Et j'ai appris que ce délégué n'était autre qu'une connaissance de ma maman. Vous m'voyez venir. Ma génitrice, exaspérée de mon attitude de va-nus-pieds, ourdit le machiavélique complot avec ledit délégué, en vue de me faire enfin porter les maudites pantoufles... Je pense que ça a dû marcher quelques temps, au moins jusqu'au 6 décembre... Mais ensuite, je me souviens que la guerre des pantoufles a repris de plus belle...

Aujourd'hui, les choses ont changé. Dans l'appart' de Ceyx, le système de chauffage n'est pas spécialement au point (il arrive que la température descende dans certaines pièces sous les 15 degrés (sic!)), et par conséquent, je suis obligée de garder mes chaussures pour ne pas perdre mes orteils suite à des gelures (oué oué, comme les clodos moscovites). Mais il y a plus d'un mois, j'ai repéré au centre ville une charmante paire de pantoufles toutes douces. Signé Playboy. Oui. En bonne fashion victim, je me dois de posséder quelques articles siglés du fameux lapin, pour être "in". J'ai vécu des semaines d'auto-torture mentale confinant à la schizophrénie ("NON!!! Tu ne peux pas renier ce que tu es!!! tu es une va-nus-pieds, une sauvageonne qui REFUSE catégoriquement de porter des pantoufles!!! C'est ridicule, les pantoufles!!!
- Mais oui, mais j'ai froid des pieds, sur ce parquet glacé !
- On s'en fout!!! Sois forte et souffre en silence, mais ne cède pas à l'appel de ces objets maudits!!!
- Mais quand je me couche avec Ceyx, il reste à 10 kilomètres de moi, paske mes pieds sont glacés!!!
- Et alors? s'il t'aime, il est supposé te les réchauffer amoureusement, tes petons! Souviens-toi! Souviens-toi de cette humiliation et du complot pro-pantoufles dont tu as été la victime!!!".

Puis j'ai cédé. Samedi, je me suis offert les pantoufles au petit lapin, faisant ainsi table rase d'un lourd passé de militante active anti-pantoufles...

Avantages : j'ai désormais les pieds bien au chaud, enfouis dans la douceur pelucheuse de mes nouvelles acquisitions. Ceyx ne me jette plus comme une vieille chaussette en hurlant au glaçon.
Inconvénients : le portefeuille un peu plus léger. Le look sexy-glamour un peu douteux (voir la photo ci-dessous). Mais surtout... Surtout... J'imagine les larmes de bonheur de ma mère, lisant ce blog, et se disant avec une satisfaction limite orgasmique : "J'y suis arrivée!!! Ca a mis plus de vingt ans, mais j'y suis arrivée"...

Ah oui, au fait... Je vous préviens... Le premier qui me sors une horreur du genre "Tu te bobonnises, Alcyone", je lui fais bouffer mes pantoufles. A la sauce samouraï. Et par le bas, si nécessaire. Non mais ho!

12:51 Écrit par Alcyone dans D'aventure en aventure | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

slt felicitation pour la creation de votre blog! bonne continuation a bientot jj

Écrit par : J-Jacques | 06/02/2006

Gni O_o ??? La "Création" de mon blog? Vous retardez un brin, là, ca fait 1 an et demi qu'il existe. Et non, je n'irai pas cliquer sur votre lien, et j'encourage mes autres visiteurs à vous ignorer de la même manière. C'est du spam via les commentaires ou je rêve??? Nanmého!!!

Écrit par : Alcyone | 06/02/2006

Mignonnes... Elles sont mignonnes tes papouffes, tu devrais te trouver le bonnet de nuit assorti, wouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii avec des rabats pour te tenir au chaud tes noreilles.
Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Écrit par : Francis | 06/02/2006

Je veux les mêmes ! Elles sont géniaaaaaaaaales tes pantoufles, oui enfin il faut dire que je suis une adepte des chaussettes et pantoufles ridicules :)

Écrit par : PataCake | 06/02/2006

Alcyone ... ... Tu te bobonnises !!

Et heu ... Sauce barbecue de préférence, merci LOL

Écrit par : GreG | 07/02/2006

génial bonsoir,
au pif c'est au moins du 42 ça !!!
mais elles sont tout de même jolie avec les grandes oreilles

Écrit par : fildefer | 07/02/2006

Glamour Je dirais plutôt un petit 41 :)
Je les trouve assez "glam" en peluche, avec les petites oreilles à l'arrière! Par contre, les articles sous license sont assez chers je trouve.

Au plaisir de vous lire.

Écrit par : FaB | 08/02/2006

Mortelles les pantoufles... toujours agréable de te lire

Écrit par : Jim-de-Peggy | 10/02/2006

. Francis > Nan, j'ai suffisamment de cheveux, merci!

PataCake > Serais tu aussi une bobonne :-D :-D :-D

GreG > :O Samouraï pour toi. Et comme je l'ai dit, ca sera par le bas... P'tet meme que je vais demander à The El' de procéder à la chose, chuis sûre qu'il va a-do-rer :-D

Fil de fer > quand meme pas hein! 40/41

FaB > Bien vu! Et ça allait encore, le prix, je trouvais... 25 euros :-D mais y avait des modèles plus cher... mais moins rigolo aussi...

Jim > merciiiii !

Écrit par : Alcyone | 10/02/2006

devines c'est la première fois qu'un blogs de ce style me fais sourire.
Heu, joli ces début de molet

Écrit par : Rongy | 22/02/2006

Suivez moi sur bien contée l'histoire des pentoufles, cela fait rajeunir ,le choc des générations et si les petits lapins sont chauds avec cette saison c'est déja très bien de les avoir aux pieds

Écrit par : claude vilain | 26/02/2006

Les commentaires sont fermés.